top of page

Alain Beauregard

Enseignant bouddhiste - physicien et entrepreneur

Alain Beauregard est un enseignant senior certifié de Rigpa ainsi qu'un pratiquant du bouddhisme tibétain. Il est physicien de formation et entrepreneur en haute technologie. Alain vit à Montréal et enseigne la guérison au niveau international depuis 2011, en se basant sur sa propre histoire de guérison.

À l'âge de 46 ans, Alain a été diagnostiqué d'un cancer de la vessie métastatique de stade 4 qui était inopérable et s'était propagé à un point tel que ses médecins ont déclaré qu'il était incurable. En moins de trois mois de chimiothérapie, combinée à un travail sur les causes émotionnelles de la maladie et des pratiques de guérison spirituelle, son cancer est entré en rémission complète. Alain est toujours libre de cancer à ce jour.

Cette expérience a changé sa vie et inspiré Alain à donner des conférences et des ateliers sur les outils puissants que le bouddhisme tibétain offre pour approfondir notre perspective sur la maladie et nous présenter une approche spirituelle de la guérison qui prend en compte notre être tout entier, et pas seulement le corps.

Alain anime des conférences, des week-ends et des retraites en français et en anglais sur l'approche émotionnelle et spirituelle de la guérison, basée sur les enseignements bouddhistes et sa propre expérience de la guérison.

Photo of Alain Beauregard
roue du dharma
Hospital Bed

Mon histoire de guérison

Préparez vos affaires, dit mon oncologue. Vous avez un cancer de la vessie agressif, de type sarcome. La tumeur est importante et a formé des métastases dans la colonne vertébrale, les os de la hanche, la cage thoracique et le poumon gauche. Ce cancer est incurable et inopérable.

J'ai demandé combien de temps il me restait. Trois à six mois, m'a-t-elle répondu, peut-être plus avec la chimiothérapie. Ils avaient fait tous les tests et consulté un comité d'experts en cancérologie. Ils ont testé la meilleure chimiothérapie sur les cellules cancéreuses prélevées dans mon corps par biopsie. Taux de réponse de 20 % : une cellule cancéreuse sur cinq était éliminée. Il n'y avait donc aucun espoir de guérison.

J'ai suivi la chimiothérapie et les conseils de mon médecin, confiant qu'ils feraient de leur mieux pour mon corps. Mais qu'en est-il de mon esprit ? Pouvais-je faire quelque chose pour aider les traitements ? Après avoir reçu des instructions de mon maître tibétain, j'ai commencé des pratiques de guérison puissantes basées sur la visualisation et la récitation de mantras. J'ai également eu l'intuition que certaines des causes du cancer pouvaient être de nature émotionnelle. Je me suis intéressé à la question.

Après 10 semaines de pratique et d'introspection intenses, les résultats du scanner sont arrivés. Il n'y avait plus de cancer dans mon corps. Mon oncologue était stupéfaite et n'arrivait pas à l'expliquer. Il n'y a pas d'explication scientifique, et je n'essaierai pas d'en donner une. Tout ce que je peux faire, c'est partager cette expérience de guérison et les principes clés de l'approche émotionnelle et spirituelle de la guérison qui m'ont guidée. Dans l'espoir que cela puisse vous inspirer sur votre propre chemin de guérison. Et vous n'avez pas besoin d'être bouddhiste.

bottom of page